CyberGhost n'est pas un Honeypot !

CyberGhost défend la vie privée, car elle pense qu’il s’agit d’un droit humain fondamental, nous sommes la première entreprise de notre secteur à publier un rapport de transparence tout en proposant de nouvelles technologies de chiffrement pensées pour les utilisateurs d’aujourd’hui et de demain.

Les demandes ont été regroupées en 3 grandes catégories :

DMCA : les plaintes du Digital Millenium Copyright Act nous sont envoyées habituellement par des cabinets d’avocats, des représentants de Paramount, Sony Pictures ou d’entreprises similaires. Ces plaintes indiquent généralement qu’un matériel protégé a été illégalement partagé via une IP de CyberGhost, ils nous donnent également des détails sur le torrent, la date à laquelle il a été partagé, les IPs des uploadeurs et le port utilisé.

Activité des Malwares : nous avons reçu des plaintes de divers pays. Les utilisateurs reçoivent des spams ou détectent des attaques provenant d’IPs de CyberGhost. De propriétaires de sites Web ou des développeurs d’applications se plaignent de tentatives d’attaques DDoS, de Botnets, d’escroqueries, de tentatives d’ouverture de session, d’e-mails automatisés provenant de sites Web « blacklistés » ou d’une adresse IP utilisée pour les campagnes de spam. CyberGhost reçoit aussi les plaintes transmises par différents centres de données avec qui nous collaborons.

Les demandes de la police sont envoyées par différents services de police qui nous demandant les journaux de connexions d'adresses IP dans le cadre d'une enquête. Ces demandes sont généralement reçues par les data centers et transmises à CyberGhost.

Points forts dans le monde

Le rapport de transparence vise à mettre en évidence les diverses demandes de divulgation d’identité de nos utilisateurs. Les demandes envoyées par les forces de l’ordre, la police, les propriétaires de sites Web ou individus et cabinets d’avocats du monde entier ont été regroupées en trois catégories : plaintes du DMCA, de la police et pour les activités malveillantes.

Total Number of Requests

Demandes DMCA

Par rapport à l’année précédente, le nombre de demandes a baissé, en moyenne, de 21 % sur les douze derniers mois. CyberGhost a reçu une moyenne de 1318 demandes par mois (même si le nombre d’utilisateurs a augmenté de 60 % entre janvier et décembre 2015). Les mesures prises à l’encontre des comportements frauduleux sont détaillées dans le document. Le nombre de plaintes de la DMCA doit également imputable à la recrudescence de plaintes provenant des entreprises de production et de distribution ainsi que des ayants droit.

DMCA Requests

Demandes de police

Le passage de 3,5 millions d’utilisateurs à 7,5 millions d’utilisateurs n’a pas influencé le nombre de demandes de la police, au contraire. 71 demandes de divulgation de données d’utilisateur ont été comptabilisées, avec une moyenne mensuelle de 6 demandes entre janvier 2015 et décembre 2015. Alors que notre base utilisateur a augmenté de 60 %, le nombre des demandes de la police a diminué de 24 %.

Police Requests

Activités malveillantes

À l’échelle mondiale, les activités malveillantes déclarées dans le réseau de CyberGhost ont augmenté considérablement (+310 %) puisque la moyenne des attaques est passée de 99 par mois en 2014 à 407 par mois en 2015.

Sur la même période de temps, une augmentation substantielle des activités malveillantes a également été rapportée par d'autres entreprises proposant des services de sécurité en ligne comme Kaspersky Lab, Trend Micro, Cisco et Symantec.

Malicious Activities

Temps forts États-Unis

Les nouvelles réglementations en matière de censure et de surveillance de masse sont également à l’origine de l’augmentation du nombre d’utilisateurs et des activités malveillantes. CyberGhost a observé une baisse du nombre de DMCA, 59 % de demandes en moins, et 17 % de demandes en moins de la part de la police. En ce qui concerne le développement global de malwares, les activités malveillantes ont également augmenté de 243 % sur les serveurs américains.

Les médias du monde entier dénoncent, plus que jamais, les dangers de cette activité et des procédures mises en place par la NSA et rappelle l’importance du respect de la vie privée en ligne.

Toutes ces actions ont sûrement un lien avec l’explosion du nombre d’utilisateurs CyberGhost américains qui a augmenté, comme l’illustre le graphique suivant, de 60 % entre juin et août 2015.

US Servers Requests

Temps forts Allemagne

Sur les serveurs allemands, les chiffres sont similaires aux chiffres internationaux. Les activités malveillantes ont augmenté de 115 %, tandis que les demandes de DMCA ont diminuées de 27 % et celles de la police de 4 %.

En mai 2015, WikiLeaks a provoqué la consternation de tous en publiant dix mois des transcriptions extraites d’une enquête parlementaire en cours sur les activités de la NSA en Allemagne1. Après cet incident, la branche allemande de Reporters Sans Frontières (RSF) a intenté un procès aux services de renseignements allemands, le Bundesnachrichtendienst (BND). Les lanceurs d’alertes et les sources confidentielles sont considérés comme essentiels au travail d’investigation des journalistiques.

L’exposition dans les médias du monde entier depuis juin 2015 a également contribué à une prise de conscience des problèmes de confidentialité et de l’importance de la vie privée en ligne. Elle peut également être liée à l’augmentation de 60 % des utilisateurs allemands au cours de la même année.

German Servers Requests

Apprenez-en davantage sur la censure et son impact sur l’utilisation du VPN, l’influence de la richesse sur la protection des renseignements personnels dans diverses régions du monde, le chiffrement en tant qu’arme numérique du XXIe siècle ainsi que sur toutes les informations pertinentes sur la protection de votre vie privée en ligne.


Téléchargez le document « Rapport de transparence CyberGhost 2015 » complet


Consulter le rapport de transparence CyberGhost 2011-2014